RELAXATION  PAR  LE  STRETCHING

 

Retour page le stretching postural adapté à la course à pied Retour page de présentation de l'entrainement Voir page le stretching californien
 

UN APAISEMENT NERVEUX

On peut se changer les idées en regardant la télévision, en lisant ou en écoutant de la musique, mais on n’obtiendra un vrai repos physique, mental et émotionnel qu’en faisant une relaxation complète.

Même si elle ne dure que quelques minutes par jour, les bienfaits de la relaxation sont considérables.

La tension et le stress ont une action chimique au niveau musculaire, qui se manifeste par certaines douleurs.

Lorsque nous nous sentons fatigués, tendus et nerveux, nous sommes plus sensibles aux problèmes quotidiens.

Une relaxation complète supprime les tensions musculaires passagères. Mais au fil des séances, cette pratique élimine des tensions profondes et anciennes, inscrites à la faveur de stress et d’émotions fortes, et qui, à la longue, ont déséquilibré le corps. Ce dernier est en effet un véritable témoin de notre vécu.

Ainsi, lorsque nous libérons les tensions du plexus solaire, des sentiments refoulés refont surface; en laissant cours à nos émotions profondes, nous apprenons à retrouver le chemin de la paix intérieure.

La relaxation sera facilitée par l’apprentissage d’une respiration profonde, qui implique une concentration sur le rythme respiratoire.

Pratiquée le matin, la respiration profonde donne au corps et à l’esprit l’énergie dont nous avons besoin pendant toute la journée.

En la complétant le soir , par une relaxation, nous effaçons les tensions de la journée, et nous retrouvons une véritable quiétude intérieure.

 

Il est nécessaire, pour accéder naturellement à une meilleure concentration , d’inclure dans les séances de stretching quelques instants de respiration.

Lorsque nous nous étirons, notre colonne vertébrale se renforce, et notre rythme respiratoire se régule automatiquement.

Plus les étirements sont difficiles, plus nous développons notre force et améliorons l’élasticité de nos muscles intercostaux et du diaphragme.

C’est un élément déterminant de notre quête de vitalité, et de notre apprentissage d’une respiration détendue.

BIENFAITS DE LA RELAXATION CORPORELLE

Æ Le fait de se détendre et de vivre quelques instants d’une totale tranquillité restaure notre énergie vitale et améliore notre qualité de vie.

Æ La relaxation stimule la circulation sanguine et régularise la pression sanguine.

Æ Une profonde relaxation s’accompagne de changements bénéfiques, sur les plans physique et psychique, qui permettent de retrouver la santé.

Æ La résistance physique et mentale s’améliore.

Æ Une profonde relaxation stimule l’hémisphère droit du cerveau, qui gère toute notre capacité d’adaptation et notre créativité. Ce sont des qualités indispensables à une vie réussie et à des relations avec autrui satisfaisantes.

RELAXATION  PROFONDE

Il peut sembler a priori difficile de libérer les tensions, mais, en s’armant de patience, on progresse très vite.

Avant de commencer, retirez vos lunettes ou vos lentilles de contact, et mettez des vêtements chauds et confortables.

Choisissez un endroit tranquille.

Après une séance de stretching, faites une relaxation de 5 minutes.

Sinon, consacrez-y 15 minutes.

Une fois par semaine, faites une séance de 30 minutes, surtout si vous vous sentez très tendus.

 

Ne vous relaxez jamais en plein soleil : cela diminue l’énergie vitale.

   

 

1 - Allongez-vous sur une couverture. S’il fait froid, couvrez-vous d’une autre couverture.

Mettez-vous bien droit. Une mauvaise position risque d’empêcher la relaxation.

Avec les mains étirez les fesses vers les talons. Laissez tomber les reins, et se détendre le bassin.

2 - Étirez la colonne vertébrale jusqu’au sommet de la tête, et relâchez les vertèbres cervicales. Si c’est peu confortable, placez un petit coussin sous la nuque et la tête.

Laissez alors légèrement descendre le menton. Ne contractez pas la gorge ni la mâchoire.

3 - Étirez le dos des bras vers les coudes, et laissez aller librement les avant-bras, paumes vers le haut.

Soulevez légèrement la cage thoracique. Descendez les omoplates. Laissez tomber les épaules.

4 - Fermez doucement les paupières. Expirez et détendez-vous en laissant les pieds, les jambes et l’ensemble du corps se relâcher sur le sol.

Respirez tranquillement et laissez votre cerveau se calmer.

5 - Détendez le visage et sentez la peau se relâcher. Laissez battre vos paupières : c’est le signe d’une agitation cérébrale.

Pour calmer le visage et le cerveau, allongez la nuque. Regardez vers le bas.

6 - Respirez doucement, bouche fermée et en rythme. Pour améliorer la relaxation essayez d’augmenter progressivement la durée de vos expirations.

Savourez le sentiment de paix profonde qui gagne votre esprit – c’est la clé du bonheur.

 

FACILITER  LA  RELAXATION

Æ Si vous n’êtes pas à l’aise sur le dos, agenouillez-vous, un coussin entre les fesses et les talons. Étirez-vous en laissant reposer le buste sur d’autres coussins, mais sans décoller les fesses. Laissez le corps se détendre.

 
 

 

Æ Si vous avez tendance à être trop cambré lorsque vous vous allongez sur le dos, placez une couverture sous les genoux pour atténuer la cambrure et faciliter la détente de la colonne vertébrale. Votre tête et votre cou auront peut-être besoin d’un soutien.

 

 

Æ si vous souffrez de problèmes respiratoires, appuyez le haut du corps sur des coussins ou sur des couvertures pliées. Mais prenez garde de ne pas laisser votre poitrine se creuser. En vous masquant les yeux, vous pourrez vous relaxer plus profondément

 
 

 

SOUFFLE  ET  VITALITÉ

    Nous apprécions tous de respirer profondément, pendant une promenade au grand ait. Mais il est encore plus satisfaisant de se concentrer sur sa respiration : nous absorbons de l’énergie, et notre corps est revitalisé.

Il vaut mieux donc s’installer dans une pièce assez bien aérée, pratiquer le matin ou le soir et être à jeun.

Si vous êtes nerveux, irritable ou épuisé, faites d’abord une relaxation profonde.

Toute personne en bonne santé peut s’exercer à retenir sa respiration un court instant.

Mais pour ceux dont la pression artérielle est élevée, ou qui ont des problèmes de cœur – entre autres - , mieux vaut s’en remettre à un bon professeur.

BIENFAITS DE LA RESPIRATION PROFONDE

Æ Elle nourrit tissus, nerfs, glandes et organes.

Æ Une bonne oxygénation entretient les os, les dents et les cheveux.

Æ La respiration profonde désintoxique le sang en éliminant l’excès d’acide urique, et améliore le métabolisme.

Æ La respiration profonde régule l’appétit en calmant les nerfs et régénérant l’énergie vitale.

Æ La pratique quotidienne du stretching avant de commencer les exercices respiratoires fortifie la colonne vertébrale et la rend plus souple, tout en améliorant l’élasticité des muscles intercostaux et du diaphragme. Ces progrès contribuent à la régulation du rythme respiratoire.

RESPIRATION SUR LE DOS

            Pendant quelques semaines, essayez d’augmenter la durée de votre respiration et de respirer par le nez. Peu à peu votre cerveau se calmera et s’habituera à une respiration profonde et concentrée. Ce nouveau souffle deviendra naturel.

Allongez-vous sur une couverture, la colonne vertébrale soutenue par d’épais coussins. Si votre tête part en arrière, soutenez-la avec un autre coussin. Détendez-vous complètement. Attendez que votre respiration se soit apaisée et que la cage thoracique monte et descende sans à-coups.

Concentrez-vous sur cette respiration ample et profonde pendant 5 à 10 minutes.

Retirez les coussins et détendez-vous à même le sol. Pliez les jambes, basculez sur le côté et relevez-vous.

 

POSITION  SUR  LE  DOS

 
  Zone de Texte: Utilisez votre diaphragme : 
N’exagérez pas l’ouverture des côtes

 

 

 

 
   

 
       
  Zone de Texte: Laissez les épaules et les bras se détendre   Zone de Texte: Laissez le bassin et les jambes s’enfoncer dans le sol
 

 

 

APPROFONDIR  LA  RESPIRATION

Asseyez-vous en tailleur ou essayez d’autres postures. Étirez la colonne vertébrale, ouvrez la poitrine, baissez la tête et fermez les yeux. Respirez normalement et allongez progressivement le rythme, sans forcer.

Commencez par inspirer profondément en expirant comme d’habitude, puis inspirez normalement.

Si vous êtes faible, si votre tension est basse ou si vous ne pouvez rester assis, allongez-vous.

1 Expirez. Inspirez profondément par le nez. Laissez votre cage thoracique se soulever et s’ouvrir. Ne forcez pas. L’inspiration doit être lente et augmenter très progressivement.

 
 

 

2 Inspirez avec l’abdomen, en étirant la colonne vertébrale. Votre cage thoracique va s’ouvrir latéralement, et le diaphragme descendre. Maintenez l’étirement du dos, abaissez les omoplates et décontractez la nuque et la gorge. Conservez l’ouverture du thorax.

3 Expirez lentement, en contrôlant le souffle d’air, sans laisser la poitrine et la colonne vertébrale s’abaisser. Respirez normalement. Après 5 à 10 minutes de respiration profonde, allongez-vous pour vous relaxer.

 
 


AUTRES  POSITIONS

Æ Si vous avez des problèmes de genoux, asseyez-vous sur une chaise, les cuisses bien à plat sur le siège. Si nécessaire, mettez des blocs sous vos pieds. Ne vous adossez pas, mais redressez la colonne vertébrale. Détendez les épaules et ouvrez la poitrine.

Æ Vous pouvez également vous asseoir sur le sol, entre vos pieds, et placer des coussins sous vos fesses pour être à l’aise. Le dos droit et les épaules détendues, répartissez votre poids sur les deux fesses. Soulevez le bassin et posez les mains sur les genoux. Étirez la colonne vertébrale, la nuque ; détendez la gorge et fermez les yeux.

 

  Copyright (c) urtxoko2002